Mise à jour: 12 décembre

 

Des maths aux

Plans-sur-Bex

 

Archive TSR

Documents

Historique

Origine

PlansProJu
gdl680321

Gazette de Lausanne du 21 mars 1968

La première réunion mathématique des Plans-sur-Bex s'est tenue en mars 1968. Un concours de circonstances en a permis la réalisation.

A l'origine, il y a l'obstination de Roger Bader, professeur à l'Université de Neuchâtel, à vouloir mettre en place une coopération entre les universités suisses et des communications entre les jeunes mathématiciens du pays. Dès l'année universitaire 1962-1963, il avait amené à Lausanne une contribution importante au séminaire de Rham et de jeunes mathématiciens neuchâtelois (Olivier Borel, Claude Portenier, Alain Robert, pour citer ceux qui me viennent à l'esprit).

Mais sans argent, ni caution scientifique, une telle réunion n'aurait pas pu avoir lieu. Par chance, Georges de Rham présidait l'Union Internationale des Mathématiciens, ce qui nous valut l'encadrement par d'éminents mathématiciens (J.-L. Koszul, Grenoble; R. Narasimham, Genève; R. Sridahran, ETH Zürich; E. Vesentini, Pise) et le soutien financier indispensable.

Chargé de l'organisation matérielle de la réunion, j'ai fait appel à papa-maman. A cette époque, mon père était secrétaire de Pro Juventute, institution qui possédait un chalet pour des colos en été; en mars il était libre. Ma mère aimait et savait cuisiner et l'aventure de cuisiner pour un tel groupe la tentait. Voilà, tout s'est arrangé autour d'un repas familial.

La réunion a eu lieu (même l'armée suisse y a contribué, en accordant un jour de congé à Antoine Derighetti pour présenter son exposé). J'ai passé une dizaine de jours à apprendre la pratique de la compta, vérfiant au jour le jour qu'il nous restait de quoi manger le lendemain. La suite a dépassé toutes nos espérances.

Daniel Amiguet

Borjod33si